Nicki Minaj dans la sauce pour ses propos antivax !

Nicki Minaj dans la sauce pour ses propos antivax !

Barbie ne s'est pas fait que des amis avec ses dernières déclarations...

Nicki Minaj n'a pas la langue dans sa poche, on le sait, elle l'a maintes fois prouvé par le passé. Pourtant, cette fois, ses propos antivax ont l'unanimité contre elle, à tel point que la Maison Blanche a dû intervenir, que Boris Johnson, le premier ministre britannique s'en est lui aussi mêlée et que Twitter a suspendu son compte afin d'éviter qu'elle continue à tenir de tels propos.

A l'heure où le débat sur le vaccin pour lutter contre la covid-19 fait rage, qu'en France les soignants non-vaccinés sont suspendus, personne ne voit d'un bon oeil qu'une idole des jeunes comme Nicki Minaj prenne fait et cause contre la vaccination.

Depuis le début de la semaine, la rappeuse est dans l'oeil du cyclone. En effet, elle a expliqué sur son compte Twitter qui compte presque 23 millions de followers ne pas s'être rendue au gala du MET en raison de l'obligation d'être vacciné pour participer à l'événement. Il a également affirmé qu'elle voulait faire "plus de recherches". Pour appuyer ses dires, elle a raconté l'histoire de son cousin qui vit à Trinidad qui a lui aussi refuser de se faire vacciner affirmant qu'un de ses amis était devenu impuissant et que ses testicules avaient enflé après reçu une dose du vaccin.

Les affirmations de la chanteuse d'"Anaconda" ont déjà été contredits par des responsables de la santé britanniques et américains ainsi que par le ministre de la Santé de Trinité-et-Tobago, Terrence Deyalsingh.

Mais la Maison-Blanche a été encore plus loin en proposant à Nicki Minaj de prendre part à un échange téléphonique à des fins pédagogiques.

"Comme nous l’avons fait avec d’autres, nous avons offert un échange téléphonique à Nicki Minaj avec l’un de nos médecins pour répondre à ses questions à propos de la sécurité et l’efficacité du vaccin."

L'affaire a pris de telles proportions que le premier ministre britannique, Boris Johnson a dû commenter les affirmations de la jeune maman lors d'un point presse où il avait prévu d'expliquer ses plans anti-covid.

Mais ce n'est pas tout, son compte Twitter a ensuite été temporairement suspendu comme elle l'a expliqué elle-même sur Instagram.

Beaucoup d'hommes politiques et de médecins ont demandé à Nicki Minaj et par extension aux autres artistes influents de faire très attention à leurs propos à ce sujet.

Enfin, comme le rappelle le Parisien :

"Selon les experts interrogés par le service de fact-checking de l’AFP, rien ne prouve qu’il existe un effet des vaccins anti-Covid sur la fertilité ou les organes sexuels masculins."