Akon créé la polémique en appelant les Afro-Américains à rentrer en Afrique

Akon créé la polémique en appelant les Afro-Américains à rentrer en Afrique

Ce n'est pas au goût de tout le monde.

Akon a de grands projets pour le continent africain et on ne peut certainement pas lui reprocher ça. Outre celui de ville ressemblant au royaume de Wakanda, il appelle maintenant les Afro-Américains à retourner en Afrique, "chez eux". Et ses propos ne passent pas forcément très bien auprès de la communauté noire.

On ne peut pas mettre en doute l'attachement d'Akon pour l'Afrique. Il s'y implique depuis des années et son projet de ville à 6 milliards de dollars est une révolution. Mais, parfois, même s'il le dit certainement pour de bonnes raisons, ses propos engendrent la polémique. C'est exactement ce qui vient de se passer lors d'une interview pour une chaîne de télévision américaine, VladTV. Le chanteur y a déclaré que les Afro-Américains doivent surmonter les horreurs de l'esclavage pour avancer mais surtout, il leur propose rentrer en Afrique où ils vivront mieux.

"Les gens ont vécu et se sont déplacés bien au-delà du concept d’esclavage… Je pense que tant que vous vous accrochez à ce passé, il est difficile d’avancer et d’avancer rapidement quand on a un poids sur le dos. Vous devez juste le laisser partir”.

Et quand la discussion s'est portée sur la situation des Noirs aux Etats-Unis, Akon a été encore plus direct. Il ne croit pas un instant à un repentir des Etats-Unis pour son histoire raciale et sa gestion de l'esclavage et propose aux Noirs de revenir sur leur terre-mère.

“Ils ne sont pas désolés. Ils s’en fichent. C’est évident… Voulez-vous rester ici et continuer à être traités de cette façon ? Ou simplement retourner chez vous, où vous n’êtes plus la minorité. Vous êtes en fait la majorité, et vous contrôlez votre destin, votre avenir, et votre terre”.

Ce que Akon explique, c'est que plutôt que de rester une minorité aux Etats-Unis et continuer de subir le racisme, il vaut mieux revenir en Afrique où là, la population a le contrôle de sa vie. Une proposition qui n'a pas fait que des heureux, on vous laisse lire les commentaires sous la vidéo...