Kodak Black : une interview folle devient virale

Kodak Black : une interview folle devient virale

Ses réactions sont particulièrement bizarres...


Avec Kodak Black, il y a toujours quelque chose qui cloche. Son comportement était si étrange dans une vidéo postée sur YouTube ce week-end qu'il est devenu viral. Il apparaissait en effet sur YouTubers Zias dans la chaîne de réaction de B. Lou qui revenait sur son single "Super Gremlin", sorti le mois dernier. À plusieurs reprises au cours de la vidéo, la conduite de Yak a laissé ses hôtes perplexes.

Alors que la vidéo est commencée depuis seulement quelques minutes, Kodak dit qu'il est "à égalité" et les animateurs supposent qu'il est fatigué. Le rappeur floridien donne alors une explication bizarre de ce qu'il voulait vraiment dire :

"Fatigué comme s'il était mort. Ils sont morts comme des moches. Ils sont morts comme des mouches. Vole partout quand tu es mort."

Le silence qui suit est un vrai gros moment de gêne...

Un peu plus tard, on le voit regarder dans le vide très étrangement... Il y a des moments où il est vraiment engagé, danse et plaisante avec les animateurs de la chaîne. Mais, il y a aussi d'autres moments où il tremble inexplicablement et semble s'assoupir...

Son comportement a fait dire à un internaute qu'il semblait "subir une torture de la CIA qui l'aurait privé de sommeil".

Un autre ajoute :

"Qu'est-ce qui se passe avec Kodak Black ? Il est dans un autre monde. J'espère qu'il a de bonnes personnes autour de lui. C'est vraiment triste."

Un autre a supposé que Kodak était complètement défoncé durent l'interview.

"Les gens pensent que c'est drôle de voir Kodak prendre de la drogue, ce mec vraiment un bouc-émissaire dans l'industrie de la musique et c'est difficile de les voir comme ça. J'espère qu'il s'en sortira."

Devant l'ampleur que cela a pris, Kodak Black est sorti du silence pour s'expliquer sur son attitude, expliquant qu'il faisait semblant :

"LOL comme si j'avais sommeil ! Et je fais régulièrement des tests de dépistage de drogue."

On y croit ou pas, mais les images laissent tout de même une sensation très étrange... On vous laisse vous faire votre propre opinion.