R. Kelly : une de ses ex-employées témoigne contre lui

R. Kelly : une de ses ex-employées témoigne contre lui

Combats, humiliation et règles folles...

En ce moment, on ne voit ce qui pourrait arrêter la descente aux enfers de R. Kelly et le fait qu'il termine sa vie en prison. Chaque jour apporte son lot affreux de témoignages sur les méthodes barbares du chanteur et ses "problèmes" avec le sexe. Mardi, c'était au tour d'une de ses ex-employées, Suzette Mayweather, de passer à la barre. Même si on peut la soupçonner d'avoir plus ou moins participé au "système Kelly", il n'a pas fait de cadeaux à son ancien patron affirmant notamment qu'il organisait des combats entre "ses copines" quand elles faisaient quelque chose qu'il ne lui plaisait pas.

Cet incident se serait produit après que Kelly ait surpris ses partenaires en train de twerker alors qu'il célébrait son anniversaire dans son studio de Chicago en janvier 2016. Le témoin, qui a passé plus d'un an en tant qu'assistante de Kelly, a déclaré que les femmes impliquées avaient twerké "pour une part de gâteau"... Selon New York Daily News, même si elle n'a pas vu le combat de ses yeux, Mayweather a déclaré entendre des bruits de combat, des rires et des coups.

"Il devait les faire s'affronter. Je pense qu'elles se battaient. Il n'aimait pas cet incident où elles voulaient du gâteau".

Le journal rapporte aussi que Mayweather avait déclaré que Kelly était un horrible patron qui infligeait des amendes à ses employés en baissant leurs salaires. Il a aussi raconté une anecdote qui en dit long sur l'emprise et la domination que le chanteur exerçait sur eux. Elle a notamment raconté comment il a exigé une tarte aux patates douces à deux heures du matin. Elle a dû utiliser un Uber pour trouver un magasin qui en vendait avant de revenir au studio. Kelly lui aurait alors dit qu'il "pensait qu'elle allait échouer à ce test"... Un temps satisfait par le zèle de Mayweather, son humeur a changé quand il a appris qu'elle avait parlé avec une de ses petites-amies.

 "Il s'est mis en colère. Cet incident était la première fois – je suis désolé – c'était la première fois que je voyais Rob vraiment bouleversé… Ce n'était pas le ton, c'était le regard dans ses yeux."

Elle a fini par lui mentir pour éviter que la femme en question ne soit punie et qu'il y ait des "répercussions".

Comme d'autres, elle a aussi dit qu'il forçait les filles à rester dans des chambres pendant de longues périodes et qu'elles avaient besoin de sa permission pour manger, utiliser les toilettes ou descendre du bus. Mayweather est la quatrième employée de Kelly à prendre position contre lui. Jusqu'à présent, tous ses employés ont fourni des détails sur les règles fermes que Kelly imposait à ses petites amies lorsqu'elles étaient en sa présence.