La famille de DMX veut contrôler sa succession

La famille de DMX veut contrôler sa succession

Une transmission d'héritage qui a l'air compliquée...

DMX est décédé le 9 avril 2021. Depuis la mort de a légende du rap, il s'est passé pas mal de choses. On a vu ses anciens potes lui rendre des hommages poignants, comme ceux de Swizz Beatz ou de Kanye West, mais aussi des rappeurs de la nouvelle génération. On a également eu droit à un premier album posthume, "Exodus", qui a eu un grand succès auprès des fans et même de ceux qui l'ont découvert à sa mort. Désormais c'est l'heure de la bataille juridique autour de l'héritage, et visiblement ça va encore être un beau bordel.

Les partages d'héritage se passent rarement bien dans des familles classiques. Alors imaginez avec la famille de DMX : le rappeur avait pas moins de 15 enfants. Un chiffre incroyable, 15 enfants, de 9 mères différentes. Autant dire qu'au moment du calcul des parts, on est vite pris de mal de tête chez les notaires. L'actuelle fiancée de 'X, Desiree Lindstorm, s'est positionnée pour devenir celle qui va gérer les revenus générés par la musique du défunt. Elle est également mère de Exodus, le fils de DMX âgé de 5 ans, qui a inspiré le titre de son album posthume, et veut être reconnue comme la compagne légitime du rappeur.

Sauf que la juge a déjà refusé d'aller dans son sens. Trois autres fils de DMX, issus cette fois de son mariage avec Tashera Simmons, ont également fait part de leur volonté de réclamer leur part, ainsi que deux de ses filles, Sasha et Jada Oden. Autant vous dire qu'il risque de ne pas rester grand chose à se partager si tout le monde reste sur ses positions et continue de tout réclamer. On souhaite bonne chance aux juges pour résoudre ce casse-tête, car cette histoire va forcément se finir en procès. 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios