Booba : et maintenant, il s'en prend à Alpha Wann

Booba : et maintenant, il s'en prend à Alpha Wann

Pas sûr qu'internet le suive sur cette pente glissante...

Nouveau jour, nouveau clash pour Booba qui a visiblement décidé que c'était la seule manière dont il voulait faire parler de lui. Banni d'Instagram, suspendu puis hacké sur Twitter, il semblerait que sa nouvelle rage destructrice ne soit pas du goût de tout le monde et que le public français, auparavant complètement acquis à sa cause, est peut-être en train de le lâcher. Il faut dire que son dernier album remonte à 4 ans maintenant, que les gens l'ont donc forcément un peu oublié musicalement. Et surtout, qu'il s'attaque même aux mascottes du moment, comme Alpha Wann.

Le rappeur parisien vient en effet de faire les frais de "l'humour" du Duc de Boulogne, sur Twitter. Une page rap avait repris sa punchline "J'vais à la muscu pour le corps, j'vais à la mosquée pour le coeur" extraite du morceau "Le Piège", sur son album "UMLA". Booba n'a visiblement pas pu s'empêcher d'y mettre son grain de sel en disant : "Nous sommes obligés d'intervenir, on parle de quelle muscu et quel corps?". Il est vrai que Alpha Wann et Booba n'ont pas le même gabarit, mais ils n'utilisent peut-être pas non plus les mêmes produits.

Quoiqu'il en soit, attaquer une cible qui ne demande rien à personne et n'a jamais fait aucun business avec vous, c'est petit. C'est également assez mal vu par les réseaux sociaux, car Alpha Wann, grâce à son année 2020 incroyable (disque d'or avec UMLA, puis il sort "Rap Catéchisme" et la "Don Dada Mixtape), a désormais gagné le totem d'immunité du rap FR. Sa plume est aussi très affûtée, gaffe à ne pas se faire ridiculiser, ça ne sera pas les mêmes punchlines lourdingues que celles des précédents adversaires de B2o...



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios