Megan Thee Stallion traumatisée : les blagues sur sa soirée avec Tory Lanez ne passent pas

Megan Thee Stallion traumatisée : les blagues sur sa soirée avec Tory Lanez ne passent pas

Toujours traumatisée par sa soirée avec Tory Lanez, Megan Thee Stallion n'acceptent plus les blagues à son égard.

Megan Thee Stallion est toujours en pleine guérison suite à la soirée le 12 juillet dernier. Blessée par balles au pied par Tory Lanez, l'enquête de cette fin de soirée traumatisante pour la rappeuse est toujours en cours. D'ailleurs, toutes les blagues faites à propos de cela ne la font pas rire du tout. Mercredi 22 juillet, le nom de Draya était en tendance Twitter, suite à ses propos tenus dans le podcast Wine & Weed. 

Celle-ci aurait balancé : “Je pense qu'ils s'aiment en mode Whitney et Bobby. J'aime ça. Je veux que tu m'aimes tellement que tu vas me tirer dans le pied aussi. Je veux que tu m'aimes tellement que si je veux sortir de la voiture tu vas me dire "Non reste ton cul ici" et je vais être là genre "Non gros, je vais sortir de cette p***** de voiture." Et bop bop." Imitant ainsi les coups de feux tirés sur la rappeuse.

Sur les nerfs, Megan ne s'est pas laissée faire et a très vite répondu : "Sale p*** ce truc n'est pas drôle p*****. Qui fait des blagues à propos de se faire tirer dessus par un n****. Et allez vous faire foutre toutes les grosses p**** qui font des blagues là-dessus. J'en parlerai quand je serai prête."

L'enquête est toujours en cours et Tory Lanez doit être jugé pour possession d'arme à feu le 13 octobre prochain. L'histoire n'a pas encore été mise au claire et l'interprète de "Captain Hook" a besoin de temps pour s'exprimer sur la chose car elle est toujours traumatisée par les événement. Elle écrivait plus tôt cette semaine sur son compte Instagram : "Cette personne voulait me faire du mal et me nuire."

Draya s'est depuis excusée en publiant un message sur son compte Twitter :  “Je ne glorifie pas les violences domestiques. Mais en essayant d'être drôle, j'en ai blessé beaucoup, dont Meg. Je suis désolée."