Booba clashe Julien Odoul du RN, Lacrim vient au soutien

Booba clashe Julien Odoul du RN, Lacrim vient au soutien

Julien Odoul est devenu une cible pour ses propos sur Adama Traoré.

Vous ne connaissez certainement pas Julien Odoul et franchement, vous ne perdez rien... C'est un membre du FN, pardon du RN, ça fait plus propre mais ça reste la même engeance... Toujours est-il que cet homme politique a sans doute fait une erreur stratégique en s'en prenant à Booba. Il ne doit pas être bien renseigné sur qui il avait affaire, qu'il s'attaquait au maître des clashs. Sinon, il aurait sans doute passé son chemin...

Alors que les manifestations secouent les Etats-Unis, la mort de George Floyd a remis en lumière le combat de la famille Traoré concernant la mort d'Adama dans une gendarmerie. Dans une interview, le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et candidat aux municipales de Sens a estimé que la couleur d'Adama Traoré n'avait rien à voir avec son arrestation mais qu'il "était soupçonné d’actes criminels", le traitant de "racaille" et relativisant sa mort. Même sa patronne, Marine Le Pen la dit que ses propos étaient des "sottises" même si au fond, elle semble bien d'accord avec lui mais ne peut pas le crier sur les toits, présidentielles obligent. Mais dans l'Yonne Républicaine, on apprend que "Julien Odoul persiste et signe ce jeudi 11 juin. 'On fait des Traoré, qui sont une famille de délinquants, une sorte de famille modèle qui fait pression sur le ministère de l’Intérieur et sur celui de la Justice pour criminaliser l’action de la police. C’est inquiétant parce que les policiers auront peur d’interpeller.'"

Résultat, dans une manifestation contre le racisme et les violences policières, on pouvait lire sur une banderole : "Tout le mond edéteste la police et Julien Odoul". Et là, allez savoir ce qu'il lui est passé par la tête, il s'en est pris au Duc en expliquant que "même Booba n'hésite pas à appeler la police quand sa maman est séquestrée"... Là, Julien, t'as fait une connerie encore plus grosse que celles que tu as dites dans la semaine. Car évidemment le Duc n'a pas pu laisser passer ça et en maître oncontesté du clash, il a frappé fort.

Booba est rancunier, alors il a poursuivi son entreprise de démolition en ressortant une vidéo où l'homme politique se fait insulter dans un bar mais en préservant son anonymat avec un emoji particulier...

Dans son combat contre Odoul, il a été rejoint par un allié de poids, Lacrim qui l'a mis avec Le Pen et Zemmour dans le même sac... lâchant prise à tout sa rancoeur.

"Si je dis que Julien Odoul, c'est une grosse merde, est-ce que je vais en prison ? J'ai le droit ? Si je dis que Marine Le Pen elle pue de la gueule ? Je vais en prison ? Après, Eric Zemmour, si je dis que... Non, je ne dis pas ? C'est un fils de p*te, je vais en prison ? Eric ? Eric ?"

Non, vraiment, même un homme politique chevronné n'est pas prêt pour les clahs du rap game...



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios