Megan Thee Stallion confirme que Tory Lanez lui a tiré dessus

Megan Thee Stallion confirme que Tory Lanez lui a tiré dessus

C'est la rappeuse de Houston qui l'avoue.

Alors que c'était encore le flou autour de la soirée durant laquelle Megan Thee Stallion s'est faite tirer dessus, la rappeuse de Houston a finalement admis que c'était bien Tory Lanez qui avait appuyé sur la gâchette...

Hier, on apprenait que Tory Lanez allait finalement être poursuivi par la police de Los Angeles pour la soirée durant laquelle Megan Thee Stallion a été blessée. Elle-même avait dû poster des photos de ses pieds pour démentir toutes les rumeurs qui circulaient sur Internet. Finalement, même si elle a essayé de repoussé l'échéance mais elle a craqué et reconnu lors d'un live sur Instagram que le rappeur canadien était bien l'auteur des coups de feu.

"Alors, puisque vous inquiétez tellement de ça. Oui, Tory m'a tiré dessus. Tu m'as tiré dessus et tu as amené tes communicants sur ces blogs pour mentir. Arrête de mentir ! Pourquoi mentir ? Je ne comprends pas. J'ai essayé de garder la situation hors d'Internet mais tu y reviens. Ils disent que je l'ai frappé, que je suis folle parce qu'il essayait de coucher avec Kylie. Non, je ne l'étais pas, tu m'as tiré dessus."

Elle a ensuite expliqué les circonstances de la fusillade.

"On est quatre dans la voiture. Tout le monde se dispute. Je suis à l'avant, lui est à l'arrière. Je sors de la voiture, j'en ai terminé. Lui, de la banquette arrière de la voiture, commence à me tirer dessus. Tu m'as tiré dessus, je ne me suis pas coupé avec du verre."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#MeganTheeStallion admits #ToryLanez shot her

Une publication partagée par HipHopDX (@hiphopdx) le 20 Août 2020 à 7 :25 PDT

Si elle n'avait rien dit jusqu'à maintenant, c'est parce qu'elle sait que ça ne se fait pas. En tout cas, pas d'où elle vient.

"Je suis du Southside, ce n'est pas du genre : 'je cours à la police raconter mes histoires. Je n'ai jamais été ce genre de personne. Mais je ne vais pas continuer à les laisser jouer contre moi."

Hier déjà, si elle montrait ses pieds blessés, c'est parce qu'elle craquait sous la pression de ce qu'elle lisait sur les réseaux sociaux et alors que la police de Los Angeles pensait que Tory Lanez était bien le tireur mais n'arrivait pas à le prouver, il aura du mal, cette fois, à s'en sortir.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios