Comment TikTok est devenu le hitmaker du rap

Comment TikTok est devenu le hitmaker du rap

Megan Thee Stallion, Lil Mosey, Doja Cat doivent leurs derniers tubes à TikTok.

TikTok. Vous en avez certainement entendu parler surtout si vous avez des adolescents dans votre entourage. Pourtant, vous ne savez peut-être pas ce que ce terme renferme. Il s'agit d'une application musicale appréciée par les plus jeunes. Mais, aujourd'hui, c'est aussi une machine à créer des tubes. C'est vrai pour le rap comme pour les autres musiques. Mais, le rap s'y prête particulièrement tant par ses beats que parce que c'est la musique numéro 1 chez les jeunes. Grâce à TikTok, Megan Thee Stallion a vu deux titres de son dernier album "Suga" devenir des tubes mondiaux. "Say So" de Doja Cat est un hit plantétaire grâce à TikTok également. Le dernier clip de Lil Mosey de "Blueberry Faygo" a été un must TikTok avant d'être clippé. D'ailleurs, le rappeur ne s'y est pas trompé puisqu'on retrouve dans sa vidéo de nombreuses TikTokers stars comme Addison Rae et Lil Huddy. "Someting New", un titre de 2017 de Wiz Khalifa vit une seconde jeunesse grâce à son exposition sur TikTok tandis qu'un jeune rappeur de 16 ans, The Kid Laroi a vu son morceau "Addison Rae" engranger plus de 500 000 lectures sur Spotify en moins de 24h le jour de sa sortir, tout ca grâce à TikTok... Les exemples sont nombreux et on pourrait les multiplier. Mais on s'est surtout attaché à essayer de décoder le phénomène.

C'est quoi TikTok ?

Pour bien comprendre, il faut d'abord revenir aux origines grâce à une défintion simple donnée par le blog Digimind .

En 2016, la start up ByteDance lance TikTok, une application qui permet de créer des vidéos  de 15 secondes : l'utilisateur choisit une chanson puis se filme. En 2017, ByteDance rachète Musical.ly, une application similaire, précurseur, créée en 2014. Voilà pour l'aspect économique.

Sur TikTok, on peut donc poster des vidéos en play-back (lip- sync jusqu’à 60 secondes), filmer, monter et partager ses  propres clips mais aussi ajouter des filtres, des stickers, des masques 3D (façon Snapchat). On s’y retrouve et on s’y mesure via des hashtags.

En 2019, TikTok revendiquait plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde, la grande majorité étant des 10-19 ans.

TikTok va être le réseau social à qui va profiter le confinement

Depuis le début de la quarantaine, TikTok enregistre des records de téléchargements. Du 16 au 22 mars 2020, l'application a été téléchargée plus de 2 millions de fois aux Etats-Unis soit une hausse de plus de 18% (source Music Business Worldwide) et plus de 5% à l'échelle mondiale. C'est dire le poids que TikTok est en train de prendre dans le monde et pourquoi les titres qui y deviennent virales sont ensuite des tubes planétaires en puissance...

Les exemples ne manque pas

Revenons sur les exemples dont on parlait en début d'article. "New Something" est un super titre de Wiz Khalifa en feat avec Ty Dolla $ign sorti en 2017. En ces temps où tout va très vite, il devrait être aux oubliettes depuis longtemps. Mais parce qu'il est devenu la musique d'un challenge de danse sur TikTok, il est revenu dans l'actualité musicale. Vous avez un doute ? Même la famille de Lebron James, coincée elle-aussi, s'est prêtée au jeu. Résultat, sans même que Wiz Khalifa n'ait rien à faire, le nombre de streams de son morceau a explosé ! Pourquoi ?

Parce que le TikTok qui reprend le refrain de Ty propose une routine de danse assez simple que l'on peut reproduire facilement. Si "New Something" cartonne, la recette fonctionne aussi pour des morceaux plus récents. Les deux meilleurs exemples sont des titres de Doja Cat et de Megan Thee Stallion.

Megan a inauguré le #SavageChallenge sur les réseaux sociaux, une danse sur son track "Savage", issu de son dernier projet "Suga", mais uniquement  après qu'un fan en ait fait une vidéo TikTok devenue virale.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Welp let me go learn this lol #savagechallenge

Une publication partagée par Hot Girl Meg (@theestallion) le 15 Mars 2020 à 8 :43 PDT

Lorsque la rappeuse a eu vent du phénomène, elle l'a elle-même partagé sur les réseaux sociaux et en a fait un défi. Mais avant, il fallu qu'elle apprenne les pas qui avaient été créé sur TikTok. “Laissez-moi aller apprendre ce lol #savagechallenge", a-t-elle demandé. Avant de publié sa propre vidéo, elle a partagé celles de ses fans sur lesquelles on voyait des mouvements fluides. Ce n'est qu'ensuite, qu'elle posté la sienne, tentant la chorégraphie avec une de ses amies.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Take # 552 ???????????????? #savagechallenge #quarantineandchill

Une publication partagée par Hot Girl Meg (@theestallion) le 16 Mars 2020 à 4 :23 PDT

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#savagechallenge y’all cute ????????????‍♀️

Une publication partagée par Hot Girl Meg (@theestallion) le 15 Mars 2020 à 8 :41 PDT

 

“Say So” de Doja Cat est devenu un tube planétaire après qu'une adolescente, Haley Sharpe, ait imaginé quelques mouvements sur la musique et qu'elle en ait fait une vidéo TikTok. Rapidement, sa vidéo est devenue virale et les tentatives, toujours sur la musique de Doja Cat se sont multipliées. Des dizaines de milliers de personnes ont partagé des vidéos d’eux-mêmes essayant la chorégraphie “Say So”.

 

Quand Doja Cat a  enfin mis en ligne le clip de "Say So", elle était tellement consciente de ce que le succès de titre devait à TikTok qu'elle a intégré la chorégraphie du challenge dans son clip !


C'est exactement ce qui s'est passé avec le titre "Blueberry Faygo" de Lil Mosey qui vient de sortir. Lui aussi est conscient que ce morceau est devenu un tube grâce à TikTok et il a carrément invité des TikTokers stars dans son clip !

Dernier exemple mais il y en a plein d'autres, le titre "Heart on Ice" de Rod Wave. Aujourd'hui, il compte plus de 66 millions de vues sur YouTube et pourtant, vous ne le connaissez pas forcément. Cette fois, vous avez sans doute compris pourquoi : il a été mis en avant sur TikTok ! Dans morceau, Rod Wave réfléchit à ses propres difficultés, des chagrins, ses mauvaises actions. C'était certainement thérapeutique pour lui. Mais ça l'est aussi devenu pour les utilisateurs de TikTok qui se sont servis de ce morceau pour faire des vidéos avec ce qui leur faisait mal dans leurs vies. Par exemple, beaucoup d'utilsateurs se montrent en play-back devant des images de coronavirus.

 

 

Grégory Curot

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios