Eminem explique les effets thérapeutiques du rap

Eminem explique les effets thérapeutiques du rap

Merci la musique !

Westside Boogie, artiste signé chez Shady Records, a livré son deuxième album le 13 juin dernier. Intitulé “More Black Superheroes”, le projet comprend des contributions de Snoop Dogg, Soulja Boy, Shelley (f.k.a. DRAM), Smino, Teezo Touchdown, Kalan.FrFr et Mamii. Dans une interview pour promouvoir ce projet, le co-fondateur du label, Eminem, a rejoint le rappeur pour une interview avec Sway In The Morning de Shade 45. Il est revenu sur beaucoup de sujets mais l'un d'eux était particulièrement intéressant, quand Shady a évoqué la santé mentale.

Em' a répondu de façon très détaillée lorsqu'on lui a demandé comment le rap l'avait "transformé" en ce qui concerne sa santé mentale et la toxicomanie.

“L'un des grandes choses à propos du rap, c'est que vous pouvez y consacrer une grande partie de votre vie. J'essayais juste de comprendre comment développer cela et je me suis un peu perdu. Mais cette musique a un effet thérapeutique, en tout cas, cela a toujours été le cas pour moi. Tu vois ce que je veux dire ? C'est vraiment une thérapie pour moi. Comme aujourd'hui, avec cet album de Boogie.

Eminem n'a pas toujours été aussi loquace sur le sujet par le passé alors qu'il luttait contre la toxicomanie. Mais, aujourd'hui, avec 14 ans de sobriété à son actif, il n'hésite pas à aborder le sujet et n'a plus peur d'en parler.

Dans une interview accordée en 2015 au Men's Journal, il avait par exemple évoqué sa dépendance à une combinaison de médicaments sur ordonnance, notamment l'Ambien, le Valium et le Vicodin extra-fort. Bien qu'il ait tenté d'arrêter de fumer en 2005, le meurtre de son ami Proof l'a fait exploser. Eminem n'a pas pu rester clean jusqu'au moment où il failli mourir d'une overdose de méthadone à la fin de l'année 2007.

"En 2007, j'ai fait une overdose de pilules et je suis allé à l'hôpital. J'étais proche des 105 kilos. Je ne sais pas comment je suis devenu si gros, mais j'ai des idées. L'enrobage du Vicodin et du Valium que je prenais depuis des années laisse un trou dans l'estomac, donc pour éviter les maux d'estomac, je mangeais constamment et mal.”

Heureusement, aujourd'hui, tout cela est derrière lui.