Kodak Black ne veut plus prendre de risque dans le rap !

Kodak Black ne veut plus prendre de risque dans le rap !

Maintenant libre, Kodak n'a plus le droit à l'erreur.

97 jours de prison pour avoir violé une assignation à résidence, ça fait réfléchir ! Depuis sa libération la semaine dernière, le rappeur originaire de Pompano Beach en Floride a décidé de filer droit pendant quelques temps sans pour autant arrêter la musique. Cependant, les conditions de sa libération stipulent qu'il ne peut pas s'associer à des criminels connus... plutôt compliqué lorsqu'on est rappeur.

Hier, l'avocat de Kodak, du nom de Bradford Cohen, a déposé des documents judiciaires au juge pour réclamer de plus amples informations sur les conditions de sa libération, mais ce n'était pas le principal sujet de la rencontre. En effet, l'avocat a surtout demandé si l'artiste serait autorisé à travailler musicalement avec des rappeurs au casier judiciaires bien rempli.

Une demande bien plus que nécessaire pour la suite de sa carrière. Après avoir travaillé avec des Rick RossGucci Mane ou encore Young Thug, tous bien connus des services de police, le rappeur devra se la jouer solo en cas de refus.

On attend désormais le premier visuel depuis sa libération, en espérant ne pas le revoir de sitôt derrière les barreaux !



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios