"Les Étoiles Vagabondes" forment l’univers de Nekfeu!

"Les Étoiles Vagabondes" forment l’univers de Nekfeu!

Generations était présent à la projection unique des "Étoiles Vagabondes" de Nekfeu.

Réalisé par Syrine Boulanouar et Nekfeu lui-même, "Les Étoiles Vagabondes" nous plonge dans l’intimité du rappeur de 29 ans. De l’écriture au pressage de son disque, Nek nous dévoile tout le processus qui précède la sortie de son album, en toute transparence.

Malgré son statut de star, on assiste à une autre facette de la vie de ce lyriciste, un coté authentique, qui nous prouve qu’il est comme les autres et que lui aussi traverse des moments de dépression.

"Aujourd’hui j’ai pleuré dans les bras de mon frère"

Devant un public euphorique, le rappeur de 29 ans était en total alanguissement :

"Aujourd’hui j’ai joué devant 80 000 personnes et je ne me suis jamais senti aussi seul"

Un album thérapeutique !

Pour Nekfeu, la création de cet œuvre a été un remède à toutes ses peines. Cette médication s’est déroulée en plusieurs étapes.

  • Voyager

Entre le Japon, la Californie, la Nouvelle-Orléans et la Grèce, le Fennec s’est offert un road trip à travers différentes cultures pour voir si l’herbe était plus verte ailleurs. S’évader tout en s’inspirant des cultures locales, des rencontres improbables, du vécu des gens, est une étape essentielle de la remise à niveau.

Un retour à ses racines grecques où le rappeur choisi le Rebetiko, ce genre musical, qui a longuement été référé au vagabond, semble représentatif de l’état d’esprit de Nekfeu.

Des entrevues avec des migrants sur l’ile de Mytilène, des musiciens passionnés, dont le fameux jazzman Trombone Shorty en Louisiane, alimentent son exploration. A travers ses excursions, Nekfeu "cherche ce qui a d’universel dans la difficulté" pour fournir un projet à la hauteur.

  • " Les bonnes idées viennent d’une erreur"

Dans le documentaire le jeune artiste se retrouve à plusieurs reprises dans la difficulté. Le spectateur est alors confronté à un Nekfeu en manque d’imagination, n’arrivant pas à atteindre ses objectifs. Ce moment a été un déclic pour le rappeur et l’a rendu plus fort, du coup un élan de productivité s’est emparé de la plume de Nek.

  •  "Savoir s’entourer des meilleurs"

Nekfeu s’entoure des meilleurs pour réussir, aussi bien au niveau des collabs', que des professionnels du son, ainsi que de ses "vrais" : les membres du S-Crew et de L’Entourage.

Nekfeu renait de ses cendres et dans le film, on le retrouve en studio accompagné de Spri Noir lors de l'enregistrement du feat tant attendu depuis la  sortie de la bande annonce du film, celui avec DamsoCelui qui définit le rap comme "la musique de la débrouille" a fait avec les moyens du bord pour enregistrer son opus allant jusqu’aux coussins isoloirs dans une chambre à Tokyo pour produire un son unique.

Un acharné du travail qui se fait discret !

"Les étoiles vagabondes" est enfin disponible et Nekfeu a voulu varier les sensibilités musicales, de la mélancolie à l’enjaillement total, de Vanessa Paradis à Damso, il balaie tous les horizons avec des textes rigoureusement travaillés.

Pour s’en sortir, arrêter de se plaindre a été la clé principale, car le rappeur a pris conscience des privilèges qu’il a. Le Fennec a gagné en sagesse et en maturité.

Ce projet était donc l’analgésique de Nekfeu, qui maintenant, "ne s’est jamais senti aussi bien entouré"...

Peinda.B.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios