Booba-Kaaris : le combat remis en question ?

Booba-Kaaris : le combat remis en question ?

La ville de Bâle n'est finalement plus si certaine d'accueillir le combat entre Booba et Kaaris.

L'octogone entre Booba et Kaaris se fera-t-il vraiment ? Alors que les contrats sont signés par toutes les parties et que les billets seront bientôt en vente, un nouvel obstacle vient se dresser quant à la tenue de ce combat entre les deux poids lourds du rap français. La ville hôte, Bâle, n'est plus si certaine de vouloir accueillir cet événement.

Et pourtant, tout était sur les rails. Après des mois et des mois de négociations et de tergiversations, Booba et Kaaris avaient fini par trouver un terrain d'entente, un promoteur était chaud pour organiser le combat et avait même donné une date, le 30 novembre 2019. Le combat devrait avoir lieu dans une salle de 13 000 personnes, la St-Jakobtshalle à Bâle en Suisse. Tout était donc sur les rails et les deux adversaires ne manquaient pas de se mettre des coups de pression sur Instagram.

Mais, parce qu'il y a évidemment un mais, la municipalité de Bâle ne semble plus aussi prête à accueillir le combat par peur des débordements, un épisode qui avait déjà fait sourire Kaaris si vous suivez son compta Insta. Mais selon les informations de la Radio Télévision Suisse, les autorités pourraient bloquer l'organisation du combat.

"Le Département de la santé du demi-canton annonce qu'il ne délivrera pas d'autorisation pour cet évènement si le sport n’est pas au premier plan. Pour l'heure, la rencontre annoncée fait des vagues surtout langagières."

Le même média explique que cette position équivaut pour le moment à un non.

étant donné les invectives dont s'arrosent les deux protagonistes, qui s'affrontent depuis longtemps, verbalement, par médias interposés.

RTS précise aussi que les autorités ont d'autres problèmes à gérer dans leur ville en plus de se rajouter le combat entre Kaaris et Booba.

Pour la sécurité de Bâle, la conjonction de la culture hiphop et du sport de combat est un mélange explosif que les autorités veulent éviter, ont-elles avancé, ajoutant qu'elles ont déjà bien assez à faire au stade St-Jacques avec les hooligans des matchs de football.

Et puisque des voix commencent à s'élever contre la tenue cet événement, ce sont aussi les professionnels du MMA qui se greffent à l'opposition, toujous selon la RTS.

Des échos énervés se font aussi entendre, cette fois, dans le milieu des arts martiaux mixtes (MMA). Depuis 15 ans, les professionnels de cette discipline cherchent en effet à la faire accepter comme un sport respectable, à s'éloigner de l'image de bagarre publique où l'on règle ses comptes et où tous les coups sont permis. Pour eux, ce match est un mauvais signal, alors que ce sport de combat est toujours interdit en France.

Autant dire qu'on serez-vous, on attendrait quand même un peu avant de prendre des places. Aujourd'hui, tout est remis en question....

 

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios