Booba surveillé de près par Instagram

Booba surveillé de près par Instagram

Le rappeur a encore reçu un avertissement.

Un temps, il est passé sur Twitter mais le naturel est revenu au galop et Booba a retrouvé son réseau social fétiche, Instagram. Pourtant, les relations qu'il entretient avec l'application sont compliquées. Une fois déjà, il a été banni, le réseau ayant jugé qu'il avait dépassé les bornes. Aujourd'hui encore, il semble qu'il soit surveillé par l'application parce que, pour la deuxième fois en quelques jours, le Duc vient de recevoir un nouvel avertissement de la part d'Instagram pour une publication mettant Jésus en scène.

Il y a quelques jours, B2O était déjà averti par Instagram qu'il était limite ou qu'il avait dépassé les bornes quand il partagé la vidéo d'une comique un peu trash sur les femmes d'aujourd'hui. Preuve que le réseau l'a dans le collimateur, la vidéo n'a pas été signalée sur le compte de la comique alors qu'elle a été immédiatement repérée sur celui de Booba et qu'il a reçu un avertissement. Mais il faut croire que le Duc n'a pas jugé bon de se tenir à carreau. Il vient une nouvelle fois d'être averti par l'application après la partage d'une image montrant Jésus avec des enfants avec le hashtag ♯SacréMamadou où il est écrit : "Jésus ? Pourquoi tu ne réponds pas à nos prières quand les flics nous tuent ?" demande un enfant noir. Et Jésus répond : "Parce que je ne suis pas ton Dieu Mamadou. Maintenant dégages avant que j’appelle les flics." Cette publication a a été signalée et supprimée mais Booba a continué sa provocation en postant le message d'avertissement d'Instagram avec le même hastag que sur le montage, #SacréMamadou.

Booba le prend à la rigolade mais la dernière fois qu'il avait été autant averti par Instagram, cela avait abouti à la suppression pure et simple de son compte.