Gizo Evoracci devient le marchand de glace !

Gizo Evoracci devient le marchand de glace !

Découvrez le dernier clip de Gizo Evoracci : Ice Cream Man

Gizo nous invite dans un véritable film avec "Ice Cream Man et le chapitre 4 : La Mathématique ! Le rappeur de Grigny n'a pas voulu dévoiler un visuel basique, mais bien un un court-métrage qui restera dans les mémoires du rap français. Très artistique et composée de nombreuses références aussi visibles que cachées, la mise en scène est stupéfiante.

Divisé en trois actes, le plus américain des français n'a pas chômé pour son dernier clip réalisé par GHX5T. Dirigé, écrit et décoré par Gizo Evoracci, l'homme démontre un talent musical mais également cinématographique. Avec un premier acte intitulé "New Math City" aux images presque hollywoodiennes, on se demande comment les sept prochaines minutes vont se dérouler.

Début du deuxième acte, le titre "Ice Cream Man" démarre et l'ambiance devient davantage pesante. De sombres lyrics soutenues d'une prod toute aussi noire, composée par Ghxst91, cette deuxième partie nous plonge dans un univers glacial.

Le dernier acte peut en surprendre plus d'un. En effet, on découvre un scénario beaucoup plus chill que précédemment, accompagné d'un titre signé Gizo en featuring avec Baron G et…Snoop Dogg. Effectivement Gizo s'est d'ailleurs laissé aller à quelques explications sur sa relation avec Snoop Dogg lors d'une entrevue avec Yard.

A la fin de ce quatrième chapitre, la voix de Snoop extrait de "OG" vient frapper nos oreilles alors que la mathématique du MC de Gnigny s'achève petit à petit.

Ce court-métrage est à regarder plus d'une fois pour en comprendre tout son sens et ses nombreuses références dont elle regorge. Le label de Gizo Evoracci "387ART" n'a pas fini de nous surprendre…




1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)


ECOUTE ICI   

La Musique revient vite...

  Se Connecter - Créer un compte | Webradios