Quand Platini raconte que Blatter voulait son scalp !

Quand Platini raconte que Blatter voulait son scalp !

Il n’avait pas accordé d’entretien depuis près d’un an…

C’est lors d’un long entretien accordé au journal Le Monde, que l’ancien présient de l’UEFA sort du silence.

« Les diverses instances internes de la Fifa ont été instrumentalisées par les personnes qui tiraient les ficelles. J'ai toujours vécu dans l'espoir qu'elles diraient la vérité. Mais ce n'est jamais arrivé. Ce sont les membres de l'administration qui donnent de l'argent aux fédérations nationales. Cela leur donne un grand pouvoir, on leur tire le tapis rouge. C'est eux les patrons, à la Fifa. »

Il revient sur ce qui lui est reproché, l’encaissement d’un chèque de deux millions de francs suisses huit ans après le service rendu.

« La FIFA n’avait qu’à me le donner. En 2010, ses finances sont bonnes. On m’a demandé d’attendre et j’ai estimé que j’avais suffisamment attendu. Ce paiement de deux millions était connu de tout le monde et approuvé. »

Lorsque le journaliste lui rappelle que Blatter n’a cessé de le défendre devant la justice sportive, le français n’a pas hésité une seconde à incendier son ancien patron.

« Blatter a toujours dit que je serais son dernier scalp. »

« A la fin, il défendait sa peau. Blatter ne défend personne d'autre. Il ne m'a jamais défendu. C'est le plus gros égoïste que j'ai vu de ma vie. Il a toujours dit que je serais son dernier scalp. Je sais qu'il faisait une fixation sur moi, à la fin, depuis le ''enough is enough'' du 28 mai 2015. Sans compter la jalousie qu'il a pour le footballeur que j'étais. Je l'ai vu, la dernière fois, au TAS, en août 2016. C'était comme si de rien n'était de son côté. Il faisait des blagues. »

Concernant son avenir, l’ancien patron de l’UEFA avour qu’il est encore trop tôt pour parler de retour dans le game politique, surtout qu’il s’attendait à recevoir plus de soutien.

« Je suis un peu dans la déception par rapport à tout ce que j'ai fait pour le football. 99% des gens m'ont soutenu mais seuls 1% m'ont aidé. Il n'y a pas un mec qui s'est levé au niveau des Fédérations nationales. Au niveau de la Fédération française, j'espère avoir un signe à l'avenir. »

Qu'en pensez-vous ?



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios