Selon Chiellini, Pogba est le LeBron James du football.

Selon Chiellini, Pogba est le LeBron James du football.

Et c'est Giorgio Chiellini qui le dit.

Ce sont les mots de Giorgio Chiellini qui, en conférence de presse, a avoué que l'absence de Pogba cette saison se fait ressentir sur le terrain malgré l'arrivée de Miralem Pjanic.

L'année dernière nous avions un joueur comme Pogba au milieu, il est le Lebron James, le Usain Bolt du football. Il nous permettait de jouer d'une certaine manière, mais maintenant il n'est plus là et nous avons dû faire des changements tactiques."

"Allegri travaille dur pour trouver des solutions, nous ne sommes pas des idiots ou des clowns. Nous concédons trop d'occasions, l'année dernière Buffon n'a même pas eu à salir ses gants". 

Un joli compliment quand on connait l'influence qu'a LeBron James.

Papis Magassa, l’un de ses tout premiers coaches à Roissy-en-Brie, se rappelle bien de l’enfant prodige :

"Je le connais depuis tout petit, puis je l’ai entraîné avec les U9, U10 et U12 : durant ces trois ans, il y avait déjà une grosse évolution. Il est devenu plus athlétique, plus technique, c’était flagrant qu’il creusait l’écart avec tous les autres. En termes de maturité et de détermination à son âge il n’y avait pas d’équivalent. Paul a toujours voulu être le meilleur, être un cran au-dessus."

POGBOOM tout comme le King James est plus qu'un joueur, une marque.

Une des autres forces de Paul Pogba c’est son image sur les réseaux sociaux. Une com’ aussi précise que ses passes, aussi travaillée que ses petits ponts, elle est un atout considérable pour ses sponsors et son club. 

Des gestes techniques, danses improvisées, ou coiffures mises en scène avant les grands rendez-vous. Son coiffeur l’explique:

"Paul veut toujours être différent des autres, il ne veut pas ressembler à Monsieur tout le monde, il veut être unique. Son look, ses cheveux, c’est aussi un moyen de se faire remarquer. Ce n’est pas pour rien que les médias filment son arrivée en premier quand il vient à Clairefontaine. Avec ses cheveux, c’est pareil, à chaque fois que je lui coupe, on poste une photo sur mon Instagram, et une heure après il y a des dizaines d’articles à ce sujet."

"Avec Paul, on doit se réinventer tous les 15 jours. Sa coupe fait partie de son personnage, si je ne viens pas, il ne se sent pas bien et il est prêt à venir me rejoindre en avion !"

Tous les ingrédients sont réunis pour le plaisir de ses 3 millions de followers sur Instagram.




0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)


ECOUTE ICI   

La Musique revient vite...

En direct sur Generations

Le Morning du Week-End avec Seb
  Se Connecter - Créer un compte | Webradios