KLN 93, la très jeune signature du WATI-B, nous fais des confidences exclusives !

KLN 93, la très jeune signature du WATI-B, nous fais des confidences exclusives !

Découvrez l'interview exclusive de KLN 93 pour Générations !

Hello KLN, tu as fais un véritable buzz sur les réseaux récemment. Et pourtant, il nous semble que tu es très jeune ! Mais on en sait pas beaucoup plus finalement. Qui es-tu ?

Bonjour, oui c'est vrai que j'ai eu la chance d'avoir un buzz tôt et assez rapide sur Instagram. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, moi c'est KLN 93. Je suis un artiste du 93 et plus précisément de Villepinte et de Montreuil. Je suis signé dans le label WATI B depuis 2019 et j’ai déjà sorti quelques sons sur YouTube qui ont atteint le million de vues.
 

Ton nom d’artiste, KLN, il signifie quelque chose de particulier ?
C'est mon prénom Kylane, que j'ai abrégé en KLN depuis longtemps maintenant. 

 

Qu’est-ce qui t’a inspiré le morceau "À 200" ? On sent une véritable détermination derrière ce titre !
J’ai posé ce morceau, un jour où j’étais en forme ! Avec des couplets à ma manière et pour le refrain, j’ai vraiment suivi le conseil de mes gars pour me lâcher avec des mots simples et addictifs. 

 

Est-ce que tu nous prépares des surprises pour 2020 ? Quels sont tes projets ?
Pour l’instant, on va faire monter la sauce avec des inédits et des clips lourds. 

 

L’écriture, ça te vient comment ?
Il y a des jours où j’ai la patate, je peux t'écrire 20 textes. Comme il y a des jours où je n'arrive même pas à faire un texte. Mais en général, quand j'écris, je cherche une bonne première phrase d’accroche pour lancer mon texte et après, je ne m'arrête plus. 

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire de la musique ?
C’est vraiment venu tout seul, je n'ai jamais rêvé d’être rappeur. À la base, nous c'était le foot, mais tu connais tous les mecs de quartier, on a toujours un p’tit texte dans nos notes. Ca veut dire que dans le bus, à l’ancienne, quand on rentrait du foot, on s’ambiançait sur nos rap. Et vas-y un jour j’ai balancé un freestyle Insta et dieu merci ça a pris !

 

Est-ce que certaines personnes ont influencé ton parcours musical ? Des artistes ou même des proches.
On m'a juste aidé. Mes oncles, par exemple, comme ils étaient déjà un peu dans le truc, ils m’avaient payé une séance studio chez un gars à eux et j'avais fait le son "TOOTATIS". Après, j'ai clippé le son.  En vrai, je suis congolais 100%, ça veut dire que la musique, je suis dedans depuis petit !

 

Ca fait quoi d'être signé chez Wati-B? Le label de rap de Sony Music, ce n'est pas rien !
J’ai signé vite avec un son, c'est pas donné à tout le monde. En plus Wati B, c’est un gros label historique pour nous ! Ça veut dire que c'est lourd ! 

 

Propos recueillis par Clémence COMBIER. 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios