Sexion d'Assaut : Dawala répond à Gims

Sexion d'Assaut : Dawala répond à Gims

Contrairement à ce qu'a dit Gims, Dawala veut le retour de la Sexion d'Assaut.

Gims s’était exprimé lors d’une interview. Il affirmait vouloir que la Sexion d'Assaut se reforme. Seul hic selon lui : Dawala. Il confesse que le producteur mettrait des "bâtons dans les roues". Dawala a tenu a lui répondre et a contredit ses propos.

Sexion d’Assaut is back, ou non ? C’est la question qui se pose en ce moment. Gims s’est expliqué récemment. Il veut que le groupe se reforme, mais pour lui la situation est plus complexe qu’elle ne parait. Et ça, à cause d’un homme : le producteur Dawala. L’artiste affirme qu’il s’oppose au retour de la team pour des raisons personnelles.

Sur ce point, Gims est très précis : "On a tous envie de faire ce projet, c'est magnifique, mais il y a quelqu'un qui ne veut pas que ça se fasse. On est tous bloqués. J'espère un retour, les autres espèrent un retour, mais ça ne dépend plus du groupe, ça dépend de l'ancien producteur Dawala, qui attaque tout le monde en justice, qui mets des bâtons dans les roues, pour ses intérêts personnels. Tous les supporters, je vous invite à envoyer des messages à Dawala, car c'est le seul qui est contre ce projet. Parce qu'il n'y trouve pas son intérêt financièrement".

Dawala serait donc l’élément perturbateur selon Gims. Mais la réalité est tout autre. C’est du moins ce que confesse le principal visé. Il n’a pas tardé à répondre aux accusations de son ancien protégé. Et il a choisi instagram comme outils de communication. Il a publié un très long message dans lequel il rappelle qu’il est actuellement en procès avec Gims. La raison ? Le leader du groupe avait signé un contrat solo de 3 albums avec le Wati B. Condition qu’il n’a pas respecté puisqu'il en a lâché qu’un avant de quitter le label.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L’histoire est simple : Vous savez tous que nous sommes en procès Gims et moi mais ça n’a jamais concerné la Sexion d’Assaut. Aujourd’hui, il met en otage le #Retourdesrois parce qu’il veut que j’abandonne le procès qu’on a sur le contrat d’artiste solo qu’il a déshonoré. Sur 3 albums prévus, il en restaient deux à faire chez Wati B. Il veut entraîner Sexion D’assaut dans ce problème, en faisant du chantage et en mentant au public. Tous les membres de Sexion d’Assaut (dont Gims) sont libres de sortir l’album le #Retourdesrois quand ils le souhaitent. Je suis pressé que ça se fasse, le studio est ouvert et vous attend. Je n’ai pas envie de laver mon linge sale en public, ça ne me ressemble pas, ce n’est pas dans mes valeurs, je rétablis juste la vérité. Sachez que j’ai toutes les preuves écrites des mensonges de Gims à ce sujet. S’il continue à mentir, je serais contraint de me défendre. Après le manque de respect du morceau marabout, même si il a présenté ses excuses en privé, je n’ai jamais parlé publiquement. Pour son intérêt, il veut mêler le groupe à ses problèmes personnels. Je n’ai jamais bloqué la Sexion d’Assaut, je répète le studio est ouvert et je peux même l’ouvrir au public. En revanche, dans le conflit entre Gims et moi, je ne m’assiérai pas sur mon honneur, c’est pour ça que je ne lâcherai rien. #ParoledeSoninké #liberesexiondassaut (Message vocal envoyé à un membre de Sexion le 11 octobre dernier)

Une publication partagée par Dawala (@dawalaofficiel) le 21 Nov. 2019 à 6 :48 PST

Pour lui, c’est Gims le coupable. Pas lui. Il assure n’avoir jamais rien fait pour empêcher le Retour des Rois. Ce comme back, il le veut ! Ses studios sont même ouverts… C’est en tout cas ce qu’il dit.

Mais alors, les autres membres du groupe, ils en pensent quoi ? Ils n’ont pas tous parlé, excepté Black M, qui s’est confié à Generations Lyon :

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios