Un des dealers de Mac Miller plaide non coupable

Un des dealers de Mac Miller plaide non coupable

Un peu plus d'un an après la disparition de l'artiste

L’une des trois personnes accusées d’avoir vendu du fentanyl à Mac Miller juste avant sa mort vient de clamer son innocence.

C’est hier, le 10 octobre, que Cameron James Petitt a défendu son innocence devant les juges. C’est donc devant la cour fédérale de Los Angeles que le jeune homme de 28 ans, inculpé avec le chef d’accusation de « distribution de substance contrôlée » s’est présenté au tribunal. Pour rappel il avait été inculpé le 4 septembre 2019, soit un peu plus d’un an après la mort du rappeur.

Selon le rapport des juges, Pettit aurait vendu à Miller plusieurs substances : Cocaïne, Xanax mais surtout dix pilules d’Oxycodone, un médicament très puissant naturellement, et ce dernier aurait été coupé au fentanyl. Un mélange mortel dont Mac Miller a fait les frais le 7 septembre 2018, jour de sa mort accidentelle, dû à une overdose.

De plus, peu après la mort du rappeur, le jeune homme aurait envoyé des messages sur Instagram à ses amis proches. Des messages dans lesquels il faisait allusion à un départ du pays, ou à un moyen de  "pouvoir se faire oublier". C’est d’ailleurs pour cette raison que le juge continue de garder le jeune homme en prison, le considérant comme une piste sérieuse sur la trace du tueur.

Deux autres personnes sont toujours sous contrôle judiciaire, et serait impliqué dans la mort du Mac.

il s'agit de Stephen Walter, arrêté le 23 septembre et Ryan Reavis, arrêté le 7 septembre. Un procès qui se poursuit et qui n’a donc surement pas finit de nous dévoiler tout ses secrets….



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios