Mort de George Floyd : le hip-hop continue le combat !

Mort de George Floyd : le hip-hop continue le combat !
Carlos Gonzalez/Star Tribune via Getty Images

Les artistes sont nombreux à soutenir les manifestants

Alors que des émeutes ont éclaté à Minneapolis depuis le meurtre par la police de George Floyd, 46 ans et que la tension monte dans d'autres villes des Etats-Unis comme à Atlanta, Los Angeles ou Colombus, les acteurs du hip-hop ont décidé de ne rien lâcher et de continuer le combat, restant au soutien de la population qui crie sa colère dans les rues contre les violences policières et le racisme. Demandant justice ou exprimant simplement leur tristesse, les rappeurs se rangent clairement au côté du peuple. Et ce n'est pas l'arrestation de l'officier Derek Chauvin et son accusation de meurtre au troisième degré et d'homicide involontaire qui va changer les choses. Ce qui semble se jouer aujourd'hui aux Etats-Unis va bien plus loin, il pourrait s'agir d'un bouleversement politique et culturel qui pourrait s'avérer majeur à quelques mois des élections présidentielles américaines.

Il faut dire que les stars du rap sont aussi bien "aidés" par Trump lui-même qui a parlé des émeutiers en les qualifiant de "thugs" et en expliquant que l'armée était prête à intervenir... Mais la colère de la communauté hip-hop va au-delà des déclarations du président. Il s'agit d'un ras-le-bol de voir la liste des victimes noires de violences policières ne cesser d'augmenter.

Très engagés, Ice Cube, Chuck D Ice-T, Redman, Snoop et Common ont été parmi les premiers à réagir.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par snoopdogg (@snoopdogg) le 28 Mai 2020 à 10 :34 PDT

Eminem a, quant à lui, encouragé ses fans à dénoncer les violences policières. Le rappeur de Detroit a ressuscité un titre un peu oublié de son album "Revival" datant de 2017, "Untouchable" et l'a transformée en appel à l'action sur Twitter. "Parlez", a-t-il écrit aux côtés de la pochette "Revival". "#untouchable".

La chanson d'environ six minutes - divisée en deux parties - aborde le thème de la brutalité policière et condamne les forces de police américaines pour leur traitement des minorités.

Beyoncé a lancé une pétition sur change.org qui réclame justice pour George Floyd. Dans son message, elle explique qu'il faut refuser de "normaliser la douleur" et qu'elle s'adresse à tout le monde et pas seulement à la communauté noire. "Plus de tueries insensées d'êtres humains. George est de notre famille, celle de l'humanité. Il est notre famille parce qu'il est un compatriote américain." 6,7 millions de personnes avaient déjà signé quand cet article a été écrit.

Il y avait évidemment des dizaines d'autres exemples. On a aussi trouvé une seule voix dissonante dans ce concert de colère, Lil Wayne. Dans un live Instagram avec Fat Joe, Weezy est lui aussi revenu sur la situation et a fait entendre une autre voix en disant que tout le monde était à blâmer dans cette histoire, pas seulement les policiers blancs. "Si nous voulons blâmer qui que ce soit, ce devrait être nous-mêmes qui ne faisons plus que ce que nous devrions faire." On sait que Lil Wayne ne s'intéresse pas vraiment à la politique mais son point de vue mérite réflexion.

Et puis il y a Ice Cube, l'auteur de "Fuck The Police" de N.W.A qui partagé un dessin sur lequel on va conclure et vous laisser réfléchir. Il est sans doute extrême mais il a aussi le mérite d'exprimer la pensée d'une partie de l'opinion publique.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios