Lacrim insiste et met Nadine Morano face à ses contradictions

Lacrim insiste et met Nadine Morano face à ses contradictions

Et reçoit le soutient de Sadek.

En s'attaquant à Lacrim sur l'affaire du voile qui secoue la France en ce moment, Nadine Morano n'a peut-être pas eu l'idée du siècle. Car Lacrim est un homme intelligent et un rappeur qui maitrise parfaitement les moyens de communication moderne. Alors, pour ne pas laisser l'ancienne ministre s'en tirer aussi facilement et surtout être aussi insultante et méprisante qu'elle ne l'a été lors de leurs échanges sur Twitter, il a mis en ligne une nouvelle vidéo qui place l'ancienne ministre face à ses contradictions.

Nadine Morano n'aime pas le rap, ce n'est pas une nouveauté. Il y a quelques années, elle s'était déjà attaquée au groupe Sniper en 2003 à propos de lyrics contenus dans le titre "La France". Il faut croire qu'elle a décidé de continuer son combat contre le rap car en pleine polémique du voile et alors que les hommes politiques ont pour la plupart des discours nauséabonds, Lacrim a mis les pieds dans le plat. Sur le vif, tout en émotion, il a les larmes aux yeux en début de la vidéo, il a mis en ligne sa réaction, virulente, manquant certainement de recul mais à la hauteur de ce que l'on peut entendre chaque jour sur les chaînes d'information continu, par exemple...

Dans cette vidéo, il exprime son écœurement face à cette polémique et surtout envers ceux qui ne respectent ni la religion, ni la liberté de s'habiller de chacun. Maladroit, utilisant sans doute des mots trop crus, il s'est attiré les foudres de Nadine Morano qui en appelait carrément au ministre de l'intérieur. Après avoir répondu avec humour, Lacrim a finalement décidé de ne pas se laisser faire et de contre-attaquer.

Il a mis en ligne une nouvelle vidéo dans laquelle il compile des déclarations de l'ancienne ministre. Dans une interview récente donnée à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, elle admet finalement être "contre le port du voile dans l'espace public" alors qu'en 2015 sur la chaîne LCP, elle explique la France est "le pays des droits de l'homme, le pays de la liberté où nous devons être garants que chacun puisse exercer sa foi et son culte dans la sérénité, dans la joie."

Qu'on ne se méprenne pas et Lacrim le précise bien, ce n'est pas la question de telle ou telle religion mais vraiment de mettre Morano en face de ses contractions publiques. On vous laisse regarder, c'est assez édifiant.

Dans son combat, Lacrim a été rejoint par Sadek qui a lui aussi apostrophé la députée européenne. Mais plutôt que d'essayer de discuter avec ses contradicteurs, elle a préféré bloqué le rappeur qui ne s'est pas démonté en lançant le hashtag #NadineFautQuonDiscute.

 

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios