Kodak Black : Les fédéraux affirment son implication dans une fusillade !

Kodak Black : Les fédéraux affirment son implication dans une fusillade !

Les procureurs fédéraux relient une fusillade à Kodak Black, ce dernier toujours incarcéré…

Très mauvaise nouvelle pour les fans du jeune rappeur… Actuellement incarcéré pour la falsification de documents nécessaires à l’acquisition légale d’armes à feu en 2016, les fédéraux viennent d’affirmer son implication dans une fusillade datant de mars dernier !

Un casier aussi long que son bras, Kodak Black n’a pas fini de côtoyer la justice malgré ses nombreux allers/retours en prison. Libre depuis le mois d’août dernier, le retour de l’enfant terrible du rap game s’est fait avec brio ! Enchaînant les collaborations et les hits, son dernier album en date "Dying to Live" s’est placé à la première place du Billboard 200, une carrière aussi triste que spectaculaire qui vient de nouveau d’être mise sur pause !

En janvier dernier, Kodak Black souhaitait se procurer des armes à feu légales cependant, de nombreux documents devaient être remplis et le casier du rappeur ne jouait pas en sa faveur. Afin d’obtenir ces armes, Kodak a tout simplement falsifier les documents lui permettant d’acheter trois armes et une centaine de cartouches à un agent fédéral en Floride pour la modique somme de 3 518, 71 dollars. Malheureusement pour lui, l’une de ses armes (le pistolet Sig MPX K 9mm) a été retrouvée sur le lieu d’une fusillade en mars dernier, Kodak Black se retrouve dans de beaux draps !

Le 7 mars dernier, une fusillade a éclaté au quartier de Pompano Beach d’où est originaire le rappeur. Ciblant un rappeur rival, la maison de ce dernier remplie d’enfants a été criblée de balles ne faisant aucun blessé ! Une fois les forces de l’ordre sur place, de nombreux indices incriminant Kodak ont été trouvés comme le MPX K qu’il avait acheté en février, ses empreintes et l’une de ses balles coincée dans la chambre à coucher… De plus, une Porsche Panamera louée à son nom a été abandonnée à 14km du lieu du crime gravement endommagée. Les données GPA du SUV ont permis de localiser la voiture au moment des faits et surprise… elle se trouvait bien dans le quartier de Golden Acres, lieu de la fusillade. Notez également que le gouvernement fédéral a déclaré que plusieurs témoins avaient vu Kodak sur les lieux, l’enquête se poursuit !

Toujours derrière les barreaux, les procureurs fédéraux souhaitent le garder et refuse la mise en liberté sous caution. En ce qui concernant l’avocat de Kodak, Bradford Cohen, il a déclaré à TMZ n'avoir vu aucun des rapports de police montrant les empreintes digitales de Kodak sur l’arme. Il ajoute également que "Des témoins nous ont également approché et ont déclaré qu’ils n’avaient pas vu Kodak Black sur les lieux de la fusillade cette nuit-là".

Il encourt jusqu'à dix ans de prison ferme...affaire à suivre ! 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios