Kurt Cobain : Les blancs ne devraient pas rapper !

Kurt Cobain : Les blancs ne devraient pas rapper !

Une nouvelle interview du chanteur vient d’être publiée…

Plus besoin de le présenter ! Personnage emblématique du rock, le chanteur de Nirvana a laissé plus d’une trace dans l’histoire et continue d’étonner depuis sa mort en 1994, alors qu’il n’avait que 27 ans.

Récemment, une interview de cette légende a été publiée dans laquelle le chanteur se confiait sur un mouvement encore tout récent. Effectivement, dévoilé en 1991, l’entretien avec Kurt survenait environ dix ans après la création du Hip-Hop à New York. Alors que ce style musical était destiné à la communauté afro-américaine, M.Cobain s’est laissé aller à quelques révélations dans cette interview récemment publiée par Dead City Beat.

En effet, grand fan de rap, ce dernier affirmait que les Blancs ne devraient pas rapper. Faisant probablement référence aux Beastie Boys ou encore à Vanilla Ice, les Blancs n’ont pas leur place dans le rap ou dans la danse selon l’artiste : « Je suis fan de musique rap, mais la plupart est tellement misogyne que je n’arrive pas à m’y faire. Je ne suis vraiment pas si fan que ça, je respecte totalement et j’aime ça parce que c’st l’une des seules formes originales de muique qu’on a, mais l’homme blanc qui rap c’est comme regarder un homme blanc qui danse. On ne sait pas danser, on ne sait pas rapper. »

Des paroles plutôt directes qui ne correspondent plus à notre époque. En effet, cinq ans après sa tragique disparition, l’un des plus grands rappeurs de tous les temps venait marquer l’histoire du rap avec son album "The Slim Shady LP", à savoir Eminem. 220 millions d’albums vendus plus tard, ce dernier a ouvert la voix à de nombreux talentueux emcees blancs à l’instar de Mac Miller (récemment décédé), Macklemore ou encore MGK pour ne citer que les artistes Outre-Atlantique.  

De nos jours, le rap n’est plus réellement destiné aux communautés afro-américaines, qui cependant ne cesse de dominer ce marché en dehors de certaines exceptions, mais bien à tous incluant les blancs, toutes situations sociales confondues.

Ouvert à tous, le rap rassemble et continue de prendre de l’ampleur en devenant 27 ans après cette interview, la musique numéro un dans le monde ! Et Mercé !

 



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios