Les dix artistes à suivre en 2018 selon Générations !

Les dix artistes à suivre en 2018 selon Générations !

Une nouvelle année riche en surprises...

Chaque fin d'année, c'est la même histoire, rendez-vous avec les illuminations de Noël et les bonnes résolutions. Afin de rompre la monotonie des fêtes, Générations s'est décidé à balancer sa liste des talents à suivre en 2018 ! Peut-être ceux qui redéfiniriont les contours d'un rap game hexagonal en constante mutation.

Voici donc dix artistes pour un classement hautement subjectif, mais qu'importe...

 

 

YL 

 

2017 était l’année de la révélation pour le rappeur marseillais, 2018 devrait être celle de la confirmation. En effet, en l’espace d’un an, YL réussit à atteindre le million de vues symbolique à chaque nouveau clip, mais le point d’orgue de son année reste sa signature chez Def Jam France.

Si 2017 a été globalement positive, il faut aussi saluer le travail de l’ombre de son équipe, à savoir Bylka Prod au management et L’Adjoint, concernant l’aspect musical. Précisons qu’YL a également rappé sur des productions de Double X "Loin" et de Therapy "Mon Barrio", montrant à travers cette dernière collaboration que le rappeur Marseillais pouvait s’aventurer sur des terrains musicaux plus ouverts.

La principale force d’YL est de pouvoir parler à plusieurs générations confondues, à travers son style remettant au goût du jour certains fondamentaux du rap Marseillais. Toutes les cartes sont entre ses mains pour s’imposer en 2018.

 

 

RÉMY

Découvert et validé par Mac TyerRémy commence tout doucement à se faire connaître du grand public ! Fraîchement signé en juin dernier par Def Jam France, ce jeune rappeur originaire d’Aubervilliers grimpe pas à pas les échelons du Rap Game ! Entre son récent feat avec Socrate sur "Comme à l’ancienne" ou encore "Rémynem", son remix du célèbre morceau "Mockingbird" d’EminemRémy n’est pas passé inaperçu en 2017 !

Invité par Fianso à "Rentrer dans le cercle", le jeune artiste français pourrait très certainement tout exploser en 2018 avec un tout premier album ! Alors que sa plume aiguisée et sa faculté à rapper son vécu ont su séduire son nouveau label, il ne serait pas étonnant qu’il en fasse de même avec le grand public dans les mois qui arrivent… Nul doute qu’il faudra compter sur le protégé d’El Général 

 

 

SOPICO

 

Membre du DojoKlan, Sopico s’était fait connaître via "Le 32e John Doe" : une série de freestyles anonymes réalisés par la 75e Session ; ainsi qu’avec de nombreux freestyles acoustiques. Deuxième voix dans un groupe dans sa jeunesse, le jeune rappeur a su s’implanter solidement dans le paysage du rap actuel, notamment avec son album "MOJO" paru en 2016 avec Sheldon à la prod. 

Sofiane alias Sopico, c’est ce genre d’artiste atypique et originale qui s’impose petit à petit dans le monde des acteurs incontournables de la nouvelle génération. Accompagné de sa guitare avec laquelle tout a commencé, il a su séduire son public. 

Ainsi on a pu le voir livrer une très belle performance dans "Colors Show", cette chaîne allemande qui invite des artistes à livrer des prestations sur fond de couleur; ainsi que pendant le Mama Festival en octobre 2017.

L’artiste originaire du 18 ème arrondissement a sorti récemment "Ëpisode 1", un EP surprise comportant trois titres, et est actuellement en train de travailler sur un nouveau projet dont la sortie est prévue pour janvier 2018. Sa fraîcheur, sa sensibilité, ses multiples influences et sa sagesse devraient l’emmener vraiment loin. 

 

 

TIMAL

Depuis plus d’un an, le rappeur de Champs sur Marne commence à faire son trou grâce à sa série de freestyles "Rapport" sur Daymolition, où nous avons pu constater la hargne et sa voix atypique et hardcore. Cependant, ce dernier adjectif peut effectivement être utilisé pour définir Timal mais il a également prouvé sa capacité à réaliser des singles avec "Vatos". Tout en conservant son style, le rappeur du 77 réussit à faire bouger voire danser dans ce clip caractérisant idéalement son univers.

L’année prochaine sera décisive pour Timal afin de définitivement s’imposer dans le paysage rap hexagonal. La clé sera l’augmentation d’envoi de contenu étant donné que le rappeur laisse parfois trop de temps entre deux sons. Toutefois, 2018 devrait être l'année du premier projet de Timal qui doit sûrement avoir envie de matérialiser son buzz. En tout cas, sa relation avec Daymolition sera également intéressante à suivre au vu de leur implication dans le développement de l’artiste de Champs sur Marne.

 

 

MARWA LOUD 

Elle comptabilise près de 100 millions de vues sur YouTube, Marwa Loud est typiquement l’artiste qui est arrivée au bon endroit, au bon moment. En effet, avec l’expansion des showcases et des succès commerciaux d’un son permettant d’organiser une tournée nationale des établissements de nuit, Marwa Loud s’inscrit dans cette tendance.

Toutefois, l’artiste originaire de Strasbourg a mis toutes les chances de son côté afin de rapidement rencontrer le succès puisqu’elle est signée dans le label de Lartiste "Purple Money". Ce dernier est sur un nuage commercial et a un style musical similaire à Marwa Loud, deux facteurs qui pourront l’aider aussi bien commercialement qu’artistiquement. 

 

 

ASF

 

Membre discret du Panama Bende à ses débuts, ASF prend de plus en plus part à la lumière. Kickeur dans l’âme, rimes pointilleuses et flow énergisant, le rappeur parisien n’a rien à envier aux autres. Alors que ses compères PLK et ALADIN 135 ont déjà attaqué leurs carrières solos, ASF quant-à-lui prend son temps.

Après quelques morceaux solos publiés sur la chaîne YouTube du crew comptabilisant plusieurs centaines de milliers de vues, le MC a récemment ouvert sa propre chaîne "ASF Music".

Le 16 juillet dernier, ASF a mis le moteur en route en dévoilant un premier extrait intitulé "Faut qu’ça commence". Un morceau validé par les fans de l’artiste qui annonce une année 2018 mouvementée. En effet, il semblerait qu’un projet en commun avec un autre membre du Panama Bende soit en préparation… on vous laisse deviner cette collaboration à venir.

Pour conclure, comme dirait ASF : "Mise sur moi, t’as plus de chance qu’au tiercé !

 

 

SOOLKING 

De son vrai nom Abderraouf Derradji, Soolking est un rappeur algérien originaire de Staouali. Fort du grand succès qu’il a connu avec son groupe "Africa Jungle" créé en 2007, Soolking décide de venir s’installer en France avec ses deux acolytes Jam Chow et Nas Doz en 2014. Mais c’est en solo qu’il se fait davantage connaître.

Appuyé par sa signature sur le label de Sofiane, à savoir "Affranchis Music" et par sa collaboration avec Hyperfocal, la société de production de la série marseillaise "Les Déguns"; Soolking arrive à convaincre de plus en plus son public. A seulement 27 ans, le rappeur met beaucoup de monde d’accord, notamment avec son passage remarqué dans l’épisode 4 de "Rentre dans cercle" ainsi que son featuring avec Alonzo sur le titre "T.R.W".

On notera également son passage remarqué dans le planète rap de Hornet La Frappe durant lequel il a révélé un freestyle inédit, "Milano", qui s'est avéré très prometteur. Soutenu par la communauté algérienne et par le rap français, Soolking devrait connaître une belle ascension en 2018.  

 

 

DABS

Ces dernières années, Sevran est l’une des terres du rap au vu du nombre de rappeurs issus de cette ville, en 2017, c’était au tour de Dabs. Porté par le single "Ouloulou", qui cumule déjà près de 40 millions de vues, Dabs continue son bout de chemin en indépendant, en développant progressivement son univers mais surtout en affinant son style. En effet, le rappeur du 93 propose des morceaux de plus en plus aboutis, au fil du temps.

Concernant 2018, peu d’informations circulent à son sujet, une signature en maison de disque pourrait être envisageable suite au carton de "Ouloulou", des propositions ont sûrement déjà dû être faites. En tout cas, Dabs devra intensifier la cadence afin de faire de 2018, une année encore plus réussie qu’en 2017 !

 

 

CABALLERO & JEANJASS

Caballero & Jeanjass, c’est le duo belge dont on entend de plus en plus parler. Très complémentaires, les deux artistes rappaient chacun de leur côté à la base. Si Caballero était membre d’un groupe nommé "Les Corbeaux" qui comprend également le rappeur Isha ; Jeanjass quant à lui faisait de la musique avec le crew "Exodarap".

Après avoir tous deux sorti un album solo, ils se rencontrent en 2014 et le courant, tant sur le plan humain que sur le plan artistique, passe directement. C’est donc en duo que ces deux jeunes artistes décident de se lancer. Aujourd’hui, on peut compter deux projets à leur actif.  "Double Hélice 1" et la suite "Double Hélice 2".  On les connaît aussi pour leurs "Tutos" qu'ils ont décidé d'intituler "High & Fines Herbes" et qui réunissent leurs passions, à savoir la weed, l'humour et la musique. Des vidéos qui ont créé polémique et soulevé le débat sur la légalisation de l'herbe. 

La force de Caballero & Jeanjass, est sûrement la fraîcheur qu'ils ramènent, mêlant influences "Old School" et vibes décomplexées. Les deux mcs savent assurément donner une touche nouvelle et personnelle au rap et c'est ça qui plait tant à leur public qui se fait de plus en plus grand. 

Mettez du respect sur leurs noms, Bruxelles arrive... 

 

 

MOHA LA SQUALE

Un freestyle tous les dimanches ! Voilà l’objectif que s’est fixé Moha La Squale depuis juillet dernier… C’est dire si le jeune rappeur est productif et créatif depuis plus de 3 mois ! Alors qu’il s’adonne tous les matins au Cours Florent, la célèbre école de Théâtre, Moha La Squale a donc décidé cet été de se lancer dans le rap en y apportant ses propres textes. Des freestyles qui ne sont pas passés inaperçus puisqu’en quelques semaines, l’artiste a pu se construire une fan base solide sur les réseaux sociaux.

Fraîchement signé par Elektra France, l’une des branches connues de la major Warner Music. Moha La Squale va très certainement davantage se consacrer à la musique en 2018 avec en perspective un premier projet qui le propulserait définitivement sur le devant de la scène. Unique en son genre, il n’oublie jamais de nous raconter son passé compliqué en s’inventant un alter-ego obscur : Bendero ! Bourré de talent, ce jeune artiste fera sans nul doute partie des rappeurs à suivre l’année prochaine.

 

 

 



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios