Post Malone accusé de tricherie !

Post Malone accusé de tricherie !

L'artiste et son label sont au coeur de la tourmente...

Le mois dernier, Post Malone avait claqué un beau record sur Apple music, celui du nombre d’écoutes en une semaine, avec plus de 25 millions d’écoutes sur la plateforme en question.

C’est dire si le morceau rencontrait un gros succès. Numéro 1 du Billboard Hot 100 la semaine dernière, Post Malone et son label Republic Records sont aujourd’hui accusés d’avoir triché sur les chiffres réels d’écoutes en streaming.

En effet, la cause de cette accusation est simple : une vidéo sur YouTube (voir plus haut) intitulé "Post Malone feat. 21 Savage – rockstar", comprenant le refrain du banger en boucle. Avec en description, un lien mis à disposition des viewers pour être redirigé vers la version longue et complète du morceau.

Et le souci dans tout ça, c’est que cette courte version du morceau comptabilise déjà plus de 55 millions de vues sur YouTube… et qu’elle est aussi prise en compte par Billboard pour effectuer le classement chaque semaine et pour décerner les certifications !

Au final, ce sont 56 millions d’écoutes qui sont comptabilisées en plus du vrai morceau, pour une vidéo qui ne contient que le refrain…

Pour le média, The Fader, qui a dévoilé l’affaire, c’est une stratégie commerciale déloyale voir une forme de tricherie qui aurait permis à l’artiste et à son label de multiplier par deux les écoutes réelles… et donc de décrocher la première place du Billboard Hot 100.

Pour le moment, le label de l’artiste n’a pas réagi ! En revanche Post Malone a publié deux tweets en réponse aux récentes accusations… L’un où il dénonce le fait que quand on réussit, il y a toujours quelqu’un pour te nuire et l’autre beaucoup plus explicite et dont on vous passera la traduction !

Encore une fois cette affaire vient alimenter les problèmes qui touchent le streaming dans le monde entier… Alors qu’en début de mois, on parlait de la comptabilisation des vues sur YouTube, dans le classement Billboard, voilà qu’aujourd’hui, cette nouveauté semble faire parler d’elle et pas qu'en bien.

Reste à voir quel sera le résultat de cette affaire et surtout quelles leçons en tireront la RIAA, la Recording Industry Association of America. 

.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios