Fraude au streaming : comment truander Youtube.

Fraude au streaming : comment truander Youtube.

​Un bref aperçu des différentes manières de tuer le Youtube game…

Le sujet revient de plus en plus souvent sur toutes les bouches : la fraude au streaming est devenue un véritable problème dans l’industrie musicale aujourd’hui, et, forcément, dans le rap, où la compétition entre les MCs en termes de popularité, et donc de ventes, a toujours été importante. Et comme le streaming compte aujourd’hui dans les ventes réelles, dans le sens où un rappeur peut se voir accorder un disque d’or si son album est suffisamment streamé, le fait que les outils de mesure de la ‘’popularité’’ et des ventes soit biaisé est un vrai problème.

On ne sait plus qui est qui, des rappeurs tapent des millions de vues pour leurs premiers clips alors qu’on en avait jamais entendu parler avant. Certains arrivaient donc en top tendance Youtube de manière complètement artificielle, ce qui, bien entendu, ne reflète pas toujours la qualité de la musique ou la popularité d’un son. Attention : on ne dit pas que tous ceux qui achètent des vues font de la mauvaise musique, ce sont deux choses bien différentes, mais cette manière de tricher est un manque de respect pour le game, pour les MCs et producteurs qui ont travaillé patiemment pour faire monter le buzz.

Comme on est curieux, on a fouillé un peu sur la Toile pour trouver les différentes manières de contourner le système. Et on a trouvé très facilement le moyen d’augmenter ses vues artificiellement, que ça soit sur Youtube ou sur Spotify.

Et ça coûte même beaucoup moins cher que ce qu’on pourrait penser. Voici un bref aperçu de ce qu’on peut voir sur le web quand on tape simplement ‘’achats de vues’’ dans Google.

On commence d’abord par Spotify, la plateforme de streaming la plus utilisée dans le monde. Sur le site que nous avons trouvé, ils proposent en premier d’acheter des followers pour votre artiste. Avec des prix qui défient toutes concurrences, comme vous pouvez le voir. Prenons un exemple simple : vous connaissez tous le rappeur SCH. Avec tous les succès qu’il a eu dans sa jeune carrière, il a réussi à atteindre le nombre de 150 000 abonnés sur Spotify. Et pour ‘’seulement’’ 1 650 €, vous pouvez vous retrouver avec 100 500 followers sur votre compte, soit arriver à peu près à la hauteur du rappeur Marseillais en nombres d’abonnés. C’est complètement fou.

Plus bas, sur le même site, on propose des achats de vues, ou plutôt de lectures, puisqu’il n’y a que des sons sans clip sur Spotify. Là encore, les prix font halluciner : 100 000 lectures pour seulement 770 € (il y a même une petite réduction). Par comparaison, toujours avec SCH, ses dix titres les plus écoutés comptabilisent entre 1 et 5 millions de vues. Donc pour que votre chanson atteigne un score semblable, il faudra quand même aligner autour de 8 000 €, ce qui n’est pas une petite somme, mais si on pense en termes d’investissement et de visibilité, ça devient vite rentable.

On va maintenant passer à Youtube, où on sait que les fraudes sont encore plus importantes, et où elles ont une autre fonction : si vous avez beaucoup de vues, vous serez plus facilement dans les tops tendance Youtube, et attirerez donc encore plus de spectateurs. Du coup, la fraude sur Youtube est doublement bénéfique.

Pour ce qui est des tarifs, là encore, on tombe de haut : seulement 900 euros pour atteindre 1 million de vues ! A ce prix-là, autant ne pas se creuser la tête pour faire des bons clips, et lâcher l’argent directement. Si on refait une comparaison, un artiste comme Kekra atteint assez facilement le million de vues sur chacun de ses gros clips. Sauf que ça fait plusieurs années qu’il est dans le rap, qu’il a travaillé, et payé des réalisateurs et des monteurs pour offrir des clips de bonne qualité (et ils le sont, big up à lui). Et en une seconde, en payant simplement 900 €, vous pouvez avoir autant de visibilité sur Youtube que lui. Mérité ou pas ? On vous laisse juger, mais on a notre petite idée sur la question… Autre info, le site est également capable de vous offrir des likes supplémentaires en bonus, sorte de ‘’pack deluxe’’ de la fraude en streaming.

Plus drôle, le site vous assure que ce sont des vues réelles. C’est à ce moment-là qu’on rigole très fort : pour nous, une vue réelle, c’est un individu qui regarde une vidéo, ce qui fait une vue sur la page Youtube de la vidéo. Mais si on achète le million de vues, comment peut-on croire une seconde que le site d’achat de vues va aller trouver un million de personnes prêtes à regarder le clip ? Les gars vont faire le tour des quartiers de France en parlant à tout le monde pour qu’ils voient le clip ? Ou alors ils ont un million de chinois à disposition dans une cave qui passeraient leur journée à regarder des clips sur Youtube ?

Ces vues n’ont de réelles que le nom, et même s’ils promettent que le système de fraude est intraçable, et garanti sans risques, ça reste de la fraude. Petite note : cette pratique n’est pour l’instant pas interdite ni illégale, faites donc comme bon vous chante, mais c’est surtout une question de vous respecter vous-mêmes.

Voilà donc un bref aperçu de ce qui est faisable en termes de fraude au streaming. Bien entendu, ce qui est faisable sur Youtube ou Spotify est probablement faisable sur Deezer par exemple. Vous avez compris l’idée générale.

Dernier petit point : comment, du coup, débusquer les fraudeurs ? Puisque ni les nombres de vues, ni les nombres de likes ne peuvent être des indicateurs fiables, comment faire pour séparer les vrais des faux ?

Le plus ‘’fiable’’ pour le moment est de regarder le nombre de commentaires, qui ne peuvent pour l’instant pas être trop biaisés. Si vous voulez aller plus loin, et d’effectuer un calcul de ratio : nombre de vues divisé par nombre de commentaire. Pour vous donner un exemple Joke, avec son dernier clip ‘’Vision’’, a atteint les 3 millions de vues, et il y a 3 000 commentaires sous sa vidéo. En ratio, on a donc à peu près 1 commentaire pour 1 000 vues. Comparez les ratios des différentes vidéos que vous regardez, et vous aurez une idée un peu plus précise de qui sont les vrais ou les faux. Plus le ratio est élevé, plus il y a de chances pour que ça soit un fraudeur…

Mais cette méthode n’est pas infaillible, elle permet juste de se faire une idée. En attendant qu’un vrai système anti-fraude soit mis en place…



5 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios